Comment diluer la peinture acrylique ?

Comment diluer la peinture acrylique ?

Si la peinture acrylique peut s’utiliser seule, elle est plus souvent appliquée avec un diluant. Il faut, dans ce cas, créer un mélange adapté aux travaux effectués. Quel est le meilleur mélange ? Avec quel médium diluer votre peinture acrylique ? Chaque artiste a sa réponse et son liant favori. Pour vous aider à choisir, nous vous expliquons les trois façons les plus efficaces de diluer la peinture acrylique.

Peinture acrylique et eau : l’alliance parfaite

La plupart des artistes utilisent tout simplement de l’eau pour diluer leur peinture acrylique. En effet, ce type de peinture est avant tout connue pour se diluer parfaitement au contact de l’eau. L’eau permet en réalité de jouer sur la transparence de la peinture. Plus vous en ajoutez, moins votre peinture sera opaque.

Certains artistes recommandent tout de même de ne pas verser plus de 50% d’eau. Pourquoi ? Tout simplement parce qu’une trop grosse quantité d’eau peut créer une rupture pigmentaire et nuire à l’adhésion de la peinture sur le support. Si vous souhaitez plus de transparence, il faudra alors utiliser un autre liant.

Enfin, avec quelle eau mélangée votre peinture acrylique ? Votre eau ne doit être ni trop froide, ni trop chaude. Optez pour une eau légèrement tiède. Pour un meilleur résultat au séchage de votre peinture, privilégiez également une eau distillée ou, à défaut, une eau déminéralisée qu’on utilise aussi à la consommation. Celle-ci fonctionne également très bien.

Un médium de lissage pour diluer votre peinture acrylique

L’autre solution, également plébiscitée par de nombreux peintres, est le médium de lissage. Ce liant ne permet pas seulement de diluer la peinture acrylique. Il améliore également la fluidité de la peinture et réduit donc la friction du pinceau. La peinture s’étalant plus facilement, moins de coups sont nécessaires.

En outre, il faut savoir que le médium de lissage est lui-même composé d’un liant. Il permet donc un taux de dilution plus important. L’artiste peut donc créer plusieurs nuances de couleurs et plusieurs niveaux d’opacité. Si le médium de lissage est un véritable outil de travail pour les peintres, il faut néanmoins savoir l’utiliser avec parcimonie.

Attention, il existe de nombreuses marques de médium de lissage et tous les produits ne se valent pas. Mieux vaut investir dans un liant de qualité et en faire une utilisation bien maîtrisée que d’accumuler les liants bas de gamme pour un rendu médiocre. Dans le doute, mieux vaut mélanger un médium de lissage à quelques gouttes d’eau. Pas d’eau dure, au risque de durcir votre pinceau !

Adoucisseur d'eau

Le retardateur pour ralentir le séchage de la peinture

Le troisième liant que nous vous présentons est bien connu des artistes. Il s’agit du retardateur et, comme son nom l’indique, il sert à retarder – ou plutôt ralentir – le séchage de la peinture acrylique. Ainsi, vous pouvez plus facilement faire des retouches de dernière minute ou bien créer des effets en travaillant « dans le frais ».

Pourquoi considère-t-on le retardateur comme un diluant ? Tout simplement parce que, pour ralentir le séchage, il humidifie la peinture. Votre peinture acrylique prendra alors une texture plus huileuse et facile à manier. Attention, toutefois, le retardateur n’est pas utilisé pour travailler le jeu d’opacité et de transparence des couleurs. Son objectif premier est de retarder le séchage rapide de la peinture acrylique pour pouvoir travailler plus longtemps le dessin.

Voilà donc trois façons de diluer votre peinture acrylique, toutes trois approuvées par les artistes et peintres professionnels. Sachez que la solution la plus facile, économique et efficace reste l’eau, très bon diluant. Le médium de lissage permettra toutefois un travail plus approfondi et peut être utilisé pour certaines parties de votre œuvre. A vous de choisir le liant qui vous semble le plus pertinent !

Laisser un commentaire

*