Comment poser seul une fenêtre en PVC ?

Comment poser seul une fenêtre en PVC ?

Que ce soit pour rénover un logement ou pour construire une extension habitable, la pose d’une nouvelle fenêtre est nécessaire. En faisant le choix du PVC ou de l’aluminium, vous améliorerez en effet l’isolation de votre habitation. Cependant, la pose de fenêtres implique le respect de certaines consignes afin de vous prémunir d’éventuels dysfonctionnements des ouvrants, surtout si vous réalisez vos travaux seul. On vous explique donc tout sur l’art de poser seul votre fenêtre en PVC.

Matériel et outils nécessaires à la pose d’une fenêtre PVC

Perforateur

Pour poser une fenêtre PVC ou une fenêtre en alu, voici les matériels, outils et équipements nécessaires :

  • Une fenêtre en PVC (ou en alu) ;
  • Un kit de fixation (vendu avec la fenêtre) ;
  • Des chevilles à béton ;
  • Un joint d’étanchéité expansif ;
  • Des cales de bois ;
  • Des vis ;
  • Un mètre ;
  • Un crayon ;
  • Un niveau à bulles ;
  • Un cutter ;
  • Un perforateur ;
  • Une visseuse ;
  • Un foret à béton ;
  • Un marteau ;
  • Des lunettes de protection ;
  • Des gants ;
  • Des chaussures de sécurité.

N’oubliez pas de toujours respecter les consignes d’utilisation et de sécurité figurant sur la notice de vos outils.

Etapes de pose d’une fenêtre en PVC

Commencez par prendre les mesures du tableau (c’est-à-dire là où vous allez poser votre fenêtre) sur ses largeurs et ses hauteurs afin de vérifier qu’ils soient compatibles avec votre produit, sauf bien sur si vous avez fait le choix d’une fenêtre sur-mesure. Vérifiez le niveau de l’appui en béton, puis les côtés du tableau. Ensuite, placez le joint d’étanchéité sur toute la maçonnerie et la menuiserie.

Ceci étant fait, vous allez pouvoir passer à la pose de la fenêtre en elle-même. Pour que cela soit plus facile, installez la poignée et démontez le mécanisme de l’oscillo-battant pour pouvoir enlever la partie vitrée de l’ouvrant. Puis, si la maçonnerie est pleine, positionnez vos pattes de fixation sur le bâti (c’est-à-dire le cadre de votre fenêtre).

Si la maçonnerie est creuse, positionnez le bâti sur le tableau afin de repérer au crayon les emplacements des pattes de fixation, de sorte que leurs vis se situe au niveau des parties pleines. Placez les deux premières pattes à environ 15 centimètre du haut et du bas du bâti, puis répartissez les autres de manières équidistantes.

Une fois les pattes de fixation correctement positionnées,  assemblez-les avec les clameaux puis fixez l’ensemble dans le rainurage de la fenêtre prévu à cet effet. Puis, positionnez le bâti sur le tableau à l’aide de serre-joints en prenant soin de le centrer. Vérifiez les niveaux et si besoin, ajoutez des cales.

Fixation et finitions de la fenêtre en PVC

Maintenant que votre fenêtre est posée, il faut la fixer au mur. Pour cela, percez votre mur à l’aide d’un perforateur équipé d’un foret à béton. Disposez des chevilles dans les trous puis vissez l’ensemble. Une fois le tout installé, retirez les serre-joints puis répétez les opérations de fixation de l’autre côté de la fenêtre.

Lorsque le cadre est enfin fixé, replacez l’ouvrant sur ses paumelles et vérifiez la bonne fermeture de l’ensemble. Fixez ensuite la poignée en la positionnant vers le bas lorsque la fenêtre est fermée. Faites pivoter le cache de finition puis insérez la vise sur le haut du cache. Vissez, tournez la poignée à l’horizontal et mettez la seconde vis avant de replacer le cache.

Il s’agit ici d’une fixation à la française : la poignée permet d’ouvrir la fenêtre lorsqu’elle est en position horizontale, de la fermer lorsqu’elle est tournée vers le bas, et active l’oscillo-battant si elle est tournée vers le haut. C’est le modèle de fenêtre PVC le plus répandu de nos jours sur le marché français. Vérifiez que tout fonctionne bien.

La pose de votre fenêtre est terminée !